GENERALITES PANNEAUX SOLAIRESINSTALLATIONS SOLAIRESREGULATEURS DE CHARGE

comprendre l'énergie solaire

panneau solaireinstallation centrale solaireregulateur solaire

BATTERIES SOLAIRES

ONDULEURS RESEAUENERGIE EOLIENNECONVERTISSEURS SOLAIRES
batterie solairechoisir son eolienneregulateur solaire

régulateur solaire

Le régulateur de charge est un appareil électronique qui se branche entre le(s) panneau(x)

Convertir la tension de sortie du panneau solaire (comprise entre 15V et 25V pour les systèmes 12V) en tension adaptée à la charge de la batterie (souvent 13,6V pour les batteries 12V);

Protéger les batteries en contrôlant leur niveau de charge. Le régulateur coupe la production des panneaux quand les batteries sont complètement chargées. Il stoppe également la consommation d’énergie par les appareils branchés, si le niveau de charge de la batterie descend sous un certain seuil de sécurité (limite de décharge profonde).

Protéger le panneau en bloquant également les courants inverses qui repartent vers le panneau et gaspillent l’énergie stockée.

Le régulateur est un organe de contrôle indispensable de l'installation photovoltaïque. Il protège les panneaux et les batteries, assurant ainsi la longévité du système. Il permet de stabiliser la tension d’un système d’énergie renouvelable et maintenir la charge des batteries de façon optimisé. Il protège les batteries contre les surtensions et les sous-tensions et leur garantit une durée de vie maximale.

Les régulateurs de charge solaire sont équipés d’une protection électronique de surcharge et de décharge. Le choix du régulateur se fait en fonction de la puissance des panneaux photovoltaïques connectés dessus ainsi que la tension de l'installation.

Selon les technologies employées, les régulateurs de charge actuels ont de très bons rendements, variant de 85 à 98%.

PWM, MPPT... quelle différence ?

PWM signifie Pulse Width Modulation, ou Modulation de Largeur d'Impulsion. C'est une technologie qui consiste à découper le signal produit par les panneaux en signaux carrés de fréquence variable (c'est pourquoi on parle de largeur d'impulsion). Ceci permet de modifier la tension du signal venant des panneaux pour obtenir un signal avec une tension adaptée à la charge des batteries.

MPPT signifie Maximum Power Point Tracking, ou Recherche du Point de Production Maximum. Cette technologie, spécifique aux régulateurs de charge solaires, consiste à balayer la plage de tensions aux bornes du panneau et déterminer la tension pour laquelle la puissance produite sera optimale. Cela permet donc d'optimiser le rendement des panneaux solaires; le gain en rendement est de 10% en moyenne. Cependant, les régulateurs équipés de la technologie MPPT sont plus onéreux que les régulateurs conventionnels...

Le choix du régulateur se fait en fonction de la puissance des panneaux photovoltaïques connectés dessus ainsi que la tension de l'installation. Le courant de sortie peut être calculé simplement en divisant la puissance nominale d'un panneau par sa tension nominale.

A titre d'exemple, les régulateurs devront accepter un courant de:

- 10A pour des panneaux jusqu’à 120W;

- 15A pour des installations jusqu’à 180W (par ex. 1 panneau 180W ou 2 panneaux 90W en parallèle);

- 20A pour des installations jusqu’à 240W (par ex. 1 panneau 180W ou 2 panneaux 12V de 120W en parallèle);

Il faut également prendre garde à ce que la tension nominale du régulateur soit compatible avec le(s) panneau(x) et le parc de batteries (12V ou 24V). Les régulateurs récents sont généralement compatibles 12V et 24V, avec détection automatique de la tension du système.

On rappelle que les tensions de deux panneaux en série s'additionnent, tandis que les courants de deux panneaux en parallèle s'additionnent.

Il est inutile de surdimensionner un régulateur solaire car il est conçu pour avoir un rendement maximum à l'ampérage nominal.

Un moyen rapide, pour bien choisir son régulateur solaire est de multiplier le courant de court-circuit de votre panneau solaire, cette donnée est indiquée sur la notice de chaque panneau. Il est recommandé de prendre en plus une marge de sécurité de 15%. par 1,3. Le résultat est l'ampérage minimum que votre régulateur de charge doit supporter.

Exemple : Pour un panneau solaire de 100Wp la valeur du courant court circuit est de 5,98A ; votre régulateur de charge doit supporter au minimum 7,77A (5,98 x 1,3 = 7,77 A)